Vous êtes ici

Etude du stock exploité de tazards des Belep, détermination de l'untié de gestion

2008 - 2009

Enveloppe

Résultats obtenus

Pêche en Nouvelle-Calédonie : Le nombre d’embarcations ciblant le tazard en Nouvelle-Calédonie a été estimé à 550 environ, dont 24 % des propriétaires ont été échantillonnés. La production annuelle a été estimée à 165 t environ. La production déclarée par les pêcheurs est extrêmement variable : de 10 à 2400 kg.an sur la Grande-Terre, et jusqu’à plus de 4000 kg.an à Bélep. La traîne (appât mort ou leurre artificiel) est l’engin majoritaire mais le fusil sous-marin est employé par près de 50 % des pêcheurs enquêtés.

D’après la grande majorité des pêcheurs enquêtés en 2008 sur la Grande-Terre, il existe une « haute saison » de la pêche du tazard durant laquelle les rendements peuvent atteindre plusieurs dizaines de kg par sortie. Cette « haute saison » se situe en novembre et décembre, c’est-à-dire au moment de la reproduction, où les pêcheurs ciblent les agrégations de ponte.

 

Génétique : Un total de 353 tazards capturés toutes saisons confondues par des pêcheurs sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie ont été analysés génétiquement à l’aide de marqueurs moléculaires mitochondriaux et nucléaires. Les séquences nucléotidiques des individus ont été comparées à celles d’échantillons d’Indonésie, de la Mer de Java et de Papouasie-Occidentale, ainsi qu’à toutes les séquences disponibles dans la littérature.

Deux clades majeurs ont été observés, l’un dans l’Océan Indien et l’autre dans le Pacifique, démontrant une nette partition géographique de l’espèce à l’échelle de son aire de distribution. Sur la base de l’analyse des séquences de la région de contrôle de l’ADN mitochondrial uniquement, les individus échantillonnés en Nouvelle-Calédonie s’organisent en trois clades majeurs, indépendamment de leur origine géographique. Ces résultats montrent que la Nouvelle-Calédonie a certainement subi plusieurs événements de colonisation indépendants. Cependant, nous sommes dans l’incapacité de définir les populations d’origine à partir des données disponibles.

Lorsque les données nucléaires sont ajoutées aux données mitochondriales, on peut voir que les populations de Nouvelle-Calédonie ne forment pas un ensemble génétiquement homogène : deux populations génétiquement distinctes peuvent être distinguées. L’une des populations comprend une partie des tazards des Bélep et de Canala, l’autre une partie des individus de Népoui et de Nouméa + Mont Dore. A l’échelle de l’archipel des Bélep, les analyses montrent une différenciation faible, mais significative entre la saison 1 (début de l’année) et la saison 3 (fin de l’année). Ce résultat suggère l’existence de stocks reproductifs différents fréquentant l’archipel de Bélep au cours de l’année.

 

Biologie : La croissance de S. commerson étudiée à l’échelle de la Nouvelle-Calédonie est confirmée comme étant faible même si l’ajout d’individus supplémentaires durant cette étude, en particulier ceux de petite taille, démontre que le modèle de Von Bertalanffy n’est peut-être pas le modèle le plus adapté pour décrire cette croissance à l’échelle de la Nouvelle-Calédonie pour les poissons de plus de 5 ans (soit environ 90cm). Un second modèle d’ajustement est par ailleurs proposé pour ces individus.

Enfin, il a été démontré que la forme 2D des otolithes de S. commerson étant très variable en Nouvelle-Calédonie, elle ne peut pas être utilisée afin de déterminer l’origine géographique d’un individu, ni son appartenance à une population. L’appartenance d’un individu à une population ne peut donc être déterminée que grâce aux outils moléculaires.

 

Evaluation du potentiel de la pêcherie de tazards du lagon de Belep et proposition de mesures de gestion raisonnée de cette ressource : Dans les conditions d’exploitation actuelles, la pêcherie de tazards de Bélep est robuste car l’exploitation cible de nombreuses classes d’âge (entre 2 et 7 ans principalement), soit 80 à 90% de poissons matures. Par ailleurs la pêcherie ne cible pas prioritairement les agrégations de ponte en fin d’année, ce qui est un facteur favorable au renouvellement de la ressource. Ce phénomène, exacerbé sur la côte ouest de Nouvelle-Calédonie où la pêche récréative du tazard est développée au moment du frai, devrait faire l’objet de mesures de gestion spécifiques, d’autant que la population de tazards de Bélep n’est sans doute pas indépendante de la pression sur les autres zones de pêche.

Si l’on considère que la dynamique de la pêcherie est dépendante des fortes fluctuations interannuelles de la ressource,  l’augmentation de l’effort de pêche ne semble pas pouvoir permettre, à elle seule, de garantir une augmentation proportionnelle de la production. Le maintien d’un effort de pêche aux alentours de 500 jours de mer par an semble représenter un niveau d’exploitation réaliste et durable du tazard de Bélep, capable de maintenir une production de 30 à 40 t/an (poissons étêtés). Cet effort pourrait être déployé par une dizaine de pêcheurs spécialisés disposant des engins de pêche actuels (effectuant entre 30 et 60 sorties/an), accompagnés de pêcheurs occasionnels. Cette exploitation devrait être accompagnée d’un suivi en routine des débarquements.

Geographical area

Zones géographiques détaillées :

Province Nord, belep
Autres opérations Annéestrier par ordre croissant
Essais de capture du crabe girafe Ranina ranina 2010 - 2011
Expérimentation d'un nouveau matériel de fabrication des DCP 2009 - 2010
Elaboration d'un cahier des charges pour la mise en place d'un réseau de suivi halieutique pérenne en Nouvelle-Calédonie 2009 - 2010
Devenir des effluents de la crevetticulture au sein des mangroves de Nouvelle-Calédonie 2008 - 2011
Etude du marché des vivaneaux en Nouvelle-Calédonie 2008
Eléments pour une gestion durable des vivaneaux profonds en Nouvelle-Calédonie 2008 - 2012
Ecologie et exploitation du crabe de palétuvier - Volet 2 2008
Développement d'une base de données pour le suivi de la pêche professionnelle 2008 - 2010
Etude des potentialités de développement de techniques de pêche spécifiques autour des DCP 2007 - 2008
Ecologie et exploitation du crabe de palétuvier 2007
Etude du stock exploité de tazard des Belep: évaluation des paramètres biologiques et halieutiques 2007
Etat de la gestion de la ressource en holothuries de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie 2007 - 2008
Contribution à l'étude sur l'importance et l'évolution de la fréquentation spatiale du lagon Sud-Ouest de la Nouvelle-Calédonie par la pêche plaisancière 2006 - 2010
Recherche d'indicateurs des effluents des élevages de crevettes de la Nouvelle-Calédonie et modélisation des flux de nutriments 2004
Analyse de l'état actuel de la commercialisation des produits de la pêche lagonaire 2004
Evaluation de l'impact de l'aquaculture de crevettes 2004
Enquêtes sur la pêche vivrière et plaisancière en Nouvelle-Calédonie 1999